Rex Tillerson : «Notre espoir est que Bachar el-Assad ne fasse pas partie de l'avenir de la Syrie»

Rédigé le Lundi 29 Mai 2017 à 14:50



Rex Tillerson : «Notre espoir est que Bachar el-Assad ne fasse pas partie de l'avenir de la Syrie»
Devant ses homologues du G7, en Italie, le chef de la diplomatie américaine a fait savoir que Washington espérait le départ du chef de l'Etat syrien. Ces derniers jours, les Etats-Unis avaient exprimé des positions prêtant à confusion sur ce sujet.
 
«Notre espoir est que Bachar el-Assad ne fasse pas partie de [l']avenir [de la Syrie]», a indiqué le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, cité dans un communiqué, le 11 avril à Lucques (Italie), après avoir insisté sur la nécessité pour le peuple syrien de déterminer son avenir politique.
 
Après les frappes lancées par l'aviation américaine dans la nuit du 6 au 7 avril contre une base aérienne syrienne, en représailles à une attaque chimique supposée imputée par Washington au gouvernement syrien, «les Etats-Unis vont continuer à évaluer leurs options stratégiques et les opportunités afin de diminuer la violence en Syrie», a précisé Rex Tillerson devant ses collègues du G7, réunis les 10 et 11 avril en Toscane. Outre les membres ordinaires du groupe (États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Canada), le sommet était cette fois élargi à la Turquie, ainsi qu'aux Emirats arabes unis, à l'Arabie saoudite, à la Jordanie et au Qatar.
 
«Pour être clair, notre action militaire était une réponse directe à la barbarie du régime d'Assad», a assuré Rex Tillerson. Le chef de la diplomatie américaine a précisé qu'un processus de paix ne pourrait être efficace qu'à condition d'être précédé par un cessez-le-feu sur le terrain.

Source : RT