Mariage Homosexuel : Le Sénat Haitien dit "Non An tè a bana"

Rédigé le Lundi 7 Août 2017 à 13:44



Mariage Homosexuel : Le Sénat Haitien dit "Non An tè a bana"
Le Sénat haïtien a voté une proposition de loi qui interdit le mariage aux couples de même sexe ainsi que toute promotion de l’homosexualité à travers le pays, marqué par une profonde emprise religieuse. Le texte voté mardi 1er aout précise que « les auteurs, co-auteurs et complices » d’un mariage entre deux personnes de même sexe risquent une peine de trois ans de prison ferme et une amende d’environ 7 000 euros.

Cette nouvelle loi bannit également « toutes manifestations publiques d’appui à l’homosexualité et de prosélytisme en faveur de tels actes ». En cas d’infraction, seule la police et la justice peuvent agir, indique en outre le texte.
  
« On considère ça comme un attentat contre la communauté LGBT », se désole Charlot Jeudy, président de l’association Kouraj, qui défend les droits des personnes homosexuels et trans. « Ce texte divise notre société, ça renforce les préjugés et les discriminations: c’est dommage ».
 
Ce vote du sénat ne surprend aucun observateur de la vie socioculturelle en Haïti. Ce pays n’est pas prêt à dépénaliser l’homosexualité, il suffit pour s’en convaincre de revenir sur l’annonce en Septembre 2016 du Festival Massi-Madi qui avait suscité moult réactions, et notamment des protestations. Des représentants de plusieurs secteurs avaient levé la voix pour dire « NON » à ce festival. Le cas de l’Église Catholique, qui fixe sa position sur les pratiques homosexuelles en Haïti.


 
Source
 : Negronews