Fadjiguila : Un Imam n'a pas pu tuer de mouton faute d'Argent

Rédigé le Mardi 5 Septembre 2017 à 13:22



Fadjiguila : Un Imam n'a pas pu tuer de mouton faute d'Argent
La Tabaski a été célébrée le vendredi dernier avec joie dans la communauté musulmane au Mali. L'immolation du mouton y confère à la fête toute sa dimension festive. En ce grand jour, l'imam de la grande mosquée de Fadjiguila a failli fêter sans mouton faute de moyens.

Après la prière à la mosquée, comme à l'accoutumée lors des fêtes de l'Aid El Kebir, les fidèles musulmans attendaient que l'imam égorge d'abord son mouton avant de s'acquitter de ce geste d'adoration de Dieu. A la surprise des fidèles, l'imam annonce qu'il n'a pu se procurer le bélier faute de moyens financiers, avant de donner l'ordre aux autres d’égorger les leurs. Le paradoxe, selon des sources bien introduites, est que la caisse de la commission qui gère la mosquée contient 1 500 000FCFA.
 
Après l'annonce de cette information, un silence de mort envahit la mosquée. Sur les visages des uns et des autres, on lisait l'incompréhension et des questionnements. Car parmi les fidèles, ceux qui ont des assises financières se sont sentis vexés et interpellés. La réaction des bonnes volontés ne sait pas faite attendre. L’imam à son retour chez lui a trouvé plus de 5 moutons attachés dans sa cour au nom de fidèles musulmans inconnus. Le cas de cet imam révèle la situation de bon nombres d’imams dans les quartiers qui sont superbement oubliés et ignorés dans les quartiers et dont le rôle se limite à la célébration des mariages et baptêmes sans oublier les obsèques.

 
Source : mali24.info