Attentat raté des Champs-Elysées : toujours pas d'explication pour la fumée orange

Rédigé le Vendredi 23 Juin 2017 à 13:48



Attentat raté des Champs-Elysées : toujours pas d'explication pour la fumée orange
Ce jeudi 22 juin le procureur de Paris, François Molins a donné une conférence de presse pour tenter de répondre aux multiples questions que soulève l’attaque contre un fourgon de gendarmerie sur les Champs-Elysées.
 
Les questions concernant l'attentat du 19 juin 2017 sur les Champs-Elysées restent encore nombreuses. «Depuis quand l'auteur a-t-il préparé son acte ? quel a été son processus de radicalisation ? y a-t-il eu des complices ?», s'est interrogé le procureur de la République François Molins lors d'une conférence de presse ce 22 juin. «Le véhicule se positionnait devant le fourgon de la gendarmerie et une détonation se produisait à l'intérieure du véhicule, une vitre était partiellement fondue et une fumée orange s'échappait du véhicule». Mais l'origine de cette fumée reste inexpliquée.

«Comment enfin [le terroriste] a finalement procédé pour entraîner la détonation et cette fumée orange dont nous ne savons toujours pas à quoi elle correspond ?», s'est encore demandé François Molins.
 
Sans établir de lien avec la fumée orange, François Molins a fait état d'une besace calcinée également été retrouvée et qui contenait de très nombreux projectiles ressemblant à des ogives». C'est le seul élément parmi l'impressionnant arsenal listé par le procureur et découvert à bord du véhicule d'Adam Dzariri, l'auteur de l'attentat qui ait pris feu. L'individu a par ailleurs été retrouvé en possession de plusieurs briquets.
 
Source : RT