Attentat de Orlando : Des témoins racontent

Rédigé le Lundi 13 Juin 2016 à 17:40



Attentat de Orlando : Des témoins racontent
Le Wall Street Journal a recueilli les témoignages bouleversants de survivants de la fusillade d'Orlando, qui racontent chaque détail de la terrible attaque et notamment la façon dont le club a tenté d'inciter sa clientèle a fuir pour la protéger.

«Nous voulions croire que cela faisait partie de la musique», a déclaré Carlos Rosario, client de la boîte de nuit le Pulse, à propos des premiers coups de feu. Carlos venait tout juste de commander un verre quand les tirs ont commencé.

Le premier instant d'incompréhension passé, les gens ont réalisé ce qui était en train de se passer. Très rapidement, la boite de nuit a envoyé un message sur sa page Facebook disant «Fuyez tous le Pulse et courrez».

Comme Carlos, beaucoup se sont précipités vers les sorties. Alors qu'il tentait de fuir, Carlos a senti qu'on le saisissait par le col. Il se retourna et vit un homme couvert de sang. Puis les coups de feu ont continué, suivi par des cris. Des corps sont tombés, des morts et des blessés pêle-mêle. D'autres rampaient vers les portes ou faisaient semblant d'être morts. «Je me cachais derrière ma cabine», témoigne à son tour Ray Rivera, qui travaillait en tant que DJ. «Les gens se cachaient derrière moi», explique-t-il. Ray et d'autres ont réussi à s'échapper lors d'un bref répit dans la fusillade et se sont cachés dans le parking avant de courir vers un endroit plus sûr.

Omar Mateen a en effet interrompu son saccage sanglant dans la boîte de nuit en Floride afin d'appeler le numéro d'urgence 911 et de faire part à un opérateur de son allégeance à l'Etat islamique. Il s'est ensuite mis à prier alors qu'il était toujours au téléphone.

Puis la fusillade a repris, et la prise d'otages a commencé. C'est ainsi qu'un groupe de personnes s'est retrouvé barricadé dans les toilettes avec le tueur.

«Il arrive, je vais mourir»
«Il arrive», a raconté en direct un jeune homme de 30 ans nommé Eddie par sms à sa mère. Cette dernière a décidé de révéler ses derniers échanges bouleversants avec son fils. Eddie pensait être en sécurité dans les toilettes quand soudain il réalise son erreur et en fait part à sa mère : «Il nous a repéré et il est ici avec nous».

Au total, la fusillade, qui s’est déroulée dans la boîte de nuit gay à Orlando, a fait 50 morts et 53 blessés. L’assaillant était un citoyen américain du nom d’Omar Mateen, qui, d’après l’agence de presse Amaq était «un combattant de l’EI». Il a été tué au cours de l’opération de police.

Metronews